Pour la joie non dissimulée de la jeune génération, ma sœur a ramené de Strasbourg des décorations en chocolat à suspendre dans le sapin.

Leur mère (ma sœur, donc, mais une autre) étant raisonnable, il restait des chocolats après leur départ, ainsi que cinq Escargots Lanvin (je les trouve plus riches que la version "générique"... et donc moins faciles à engloutir d'une bouchée).

Forte d'une expérience de Pâques, je suis allée ici (merci C. d'avoir laissé le lien dans tes favoris...) pour trouver ça. (j'ai simplifié en mettant du sucre standard et seulement de la farine)

Il restait 240 grammes de chocolat... donc 400 grammes de farine, 300 de sucre...

Le résultat, tout chaud sorti du four :
HPIM1813
Miam.
(Il y en a plus de quarante, grands comme la paume de la main...)

J'ai remarqué que les chocolats "pour enfants" réussissent nettement mieux en pâtisserie que le chocolat en tablette. La praline des escargots a aromatisé toute la pâte, c'est délicieux. Ils durcissent à l'air (pas de boîte assez grande pour les ranger...), mais retrouvent leur moelleux trempés dans du lait. Inutile de dire que la pile fond à vue d'œil.